Déploiement de la nouvelle Carte Mobilité Inclusion (CMI)

Lancée en janvier 2017, la Carte Mobilité Inclusion vise à simplifier les démarches des usagers et les processus d’attribution. Compte-tenu de l’impact de la carte sur les systèmes d’information des Maisons Départementales des personnes handicapées (MDPH), les éditeurs de logiciels tels que Gfi Informatique doivent mettre en place les évolutions adéquates avant le 1er juillet 2017. Le déploiement de la CMI s’inscrit dans la démarche de modernisation des services de l’État dans laquelle Gfi Informatique joue un rôle central.

Cette nouvelle Carte Mobilité Inclusion se substitue progressivement aux actuelles cartes de stationnement, d’invalidité et de priorité délivrées aux personnes handicapées et aux personnes âgées dépendantes. S’agissant d’une carte personnelle et sécurisée, seule l’Imprimerie Nationale est autorisée à fabriquer la CMI.

Le progiciel Iodas, édité par Gfi Informatique, est l’un des outils gérant l’envoi sécurisé, par les MDPH, des fichiers des bénéficiaires à l’Imprimerie Nationale. Cet ERP de l’action sociale, qui équipe 65 départements, permet de gagner du temps dans la gestion des demandes de l’usager, les prises de décisions ou le suivi des prestataires.

« Gfi Informatique a fait évoluer son logiciel Iodas pour intégrer les nouveaux paramétrages et les nouvelles prestations d’accompagnement. Sur 100 MDPH, 51 utilisent le logiciel Iodas. Nous avons donc organisé des formations groupées dès février avec une équipe de consultants dédiés pour mettre en œuvre ce dispositif », commente Laurent Leenhardt, Directeur Général de la Branche Software de Gfi Informatique.

Dans ce cadre, Gfi Informatique a mis en place le 23 janvier dernier auprès de la MDPH du Nord, la nouvelle version de Iodas permettant l’envoi facile et sécurisé des fichiers à l’Imprimerie Nationale. Ainsi, cette MDPH pilote de ce nouveau dispositif au plan national, qui est une des plus importantes MDPH de France avec la gestion de 195 000 demandes par an, a pu produire les premières CMI dès le mois de février.

« Pour les MDPH, cette évolution réglementaire présente plusieurs bénéfices. Une meilleure maîtrise de la charge de travail et donc des délais de traitement et un coût de production inférieurs aux cartes précédentes. Du point de vue de l’usager, les CMI présentent l’avantage d’être dans un format plus pratique et mieux sécurisé », ajoute Philippe Dubois, Directeur de Projet Modernisation de la Maison Départementale des Personnes Handicapées du Nord.

Mots cléspublic

Articles liés

Partager